©2019 by www.cie-uzumaki.com. Proudly created with Wix.com

WORK IN PROGRESS

BE.GIRL

Pièce chorégraphique pour 5 bgirls.
Création 2020
Durée : 50 minutes et version courte 20 minutes.

Production : Cie Uzumaki / Les Ailes de l’air.

Coproductions : Flow - centre Eurorégional des cultures urbaines - Lille, CDLD - P. Doussaint GPS&O - Les Mureaux, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne - Compagnie Käfig - direction Mourad Merzouki.

Soutiens : Théâtre de Choisy-le-Roi - Scène conventionnée d’Intérêt National - Art et Création pour la diversité linguistique , résident du laboratoire cultures urbaines et espace public du CENTQUATRE - Paris, Flow - centre Eurorégional des Cultures Urbaines - Lille, Micadanses - Paris, CDLD - P. Doussaint GPS&O - Les Mureaux, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne - Compagnie Käfig - direction Mourad Merzouki, Initiatives d'Artistes en Danses Urbaines - Fondation de France - La Villette 2021.

La compagnie Uzumaki a le soutien de la DRAC Ile-de-France - ministère de la culture et de la communication - dans le cadre de l'aide au projet.

©Timothée Lejolivet pour les laboratoires des cultures urbaines au 104

 

Dans « BE.GIRL », je désire mettre en lumière les femmes ayant choisi comme danse de prédilection le Breakdance ( danse hip-hop proche du sol, implicant toutes les parties du corps – via des jeux de jambes, des positions à l'envers plus ou moins arrêtées, de mouvements à forte centrifuge - et une puissante physicalité, qui de fait, attire plus souvent les hommes par son côté performatif explosif ).
Pratiquant moi-même le bboying depuis plus de 20 ans, le point de départ pour cette création vient de mon questionnement personnel : « Pourquoi ai-je préféré cette danse à une autre ? Quelle est la raison profonde de ce choix atypique ? ». Et de fait, quel en est le point de départ pour ces bgirls que je dirige aujourd'hui ?
Se rapprocher du sol, la terre, notre mère, nos ancètres. Retrouver nos positions instinctivement ancrées dans nos corps ( la position du quatre pattes ou bien à l’envers comme lors de notre naissance ), s’enivrer de l’effet que provoque la circularité de nos mouvements ( comme tourner sur la tête à l’image des dervish tourneurs ) pour nous sentir connectées au cosmos, se sentir vibrantes ou peut-être pour oublier… Oublier nos histoires, notre mal être, ou pour se sentir puissante, vivante. S’affirmer. Etre. Be en anglais.
J'imagine un pré Big Bang, un espace vide ou des formes, des ombres, des entités flottent et circulent. Elles crééent de la tension, elles remplissent l'espace d'air grâce à leurs mouvements. La température augmente grâce à l'énergie dégagée et la rencontre s'opère, telle une collision de particules qui forme enfin la circularité. 
Un cosmos naît. Des planètes, des étoiles se forment, s'alignent, s'attirent, se cachent. Elles sont illuminées ou fantômatiques mais elles ne cessent d'être en mouvement, parcourant un chemin infini, une ligne de conduite.
On discernera 5 pointures du bgirling en France. Grâce à celles-ci, on comprend le Breakdance comme exigeant, spectaculaire et imaginatif mais aussi comme une danse subtile, expressive et exécutée avec beaucoup de sensibilité.

Valentine Nagata-Ramos